Loading...
Amour familial 2017-08-14T14:03:29+00:00

Je crois que la famille fait partie intégrante de l’expérience de la guerre.

Comme d’autres soldats, George Stephen Cantlie avait deux familles : sa famille à la maison et sa famille régimentaire. Cantlie a mené sa famille régimentaire — le Black Watch de Montréal — outre-mer, dans les batailles du mont Sorrel et de la Somme. Membre de la milice depuis l’âge de quatorze ans, il incarnait l’héritage écossais et la tradition militaire de Montréal. Cantlie envoyait à la maison un flot constant de lettres à sa femme et à ses cinq enfants. Pour sa plus jeune, la petite Celia, chaque mot et chaque fleur qui ont survécu sont autant de rappels poignants des pensées de son père en temps de guerre.

– Viveka Melki

Appuyez sur les images ci-dessous pour afficher le contenu:

Cristal optique

« Trois roses s’entrelancent pour représenter la famille et le contraste entre la guerre et la maison, la nuit et le jour; trois lettres flottent sur un nuage. »
– Mark Raynes Roberts

Mémoire olfactive

« Songes de la maison familiale à l’heure du bain. Un feu de bois qui crépite, avive des notes cuirées, qui émanent de l’écurie. »
– Alexandra Bachand

George Stephen Cantlie (1867-1956)

« George Stephen Cantlie est le personnage central de cette exposition. Ses lettres envoyées à sa plus jeune fille Celia sont l’inspiration même de Fleurs D’ARMES. »
– Alexander Reford

Lire la suite

Lettre de Cantlie

Conservation
Voir la lettre